La billetterie d’Angkor repasse dans le domaine public /

Actualités Cambodge

   

La billetterie d’Angkor repasse dans le domaine public

L’année prochaine, le gouvernement cambodgien va reprendre le plein contrôle de la billetterie du parc archéologique d’Angkor, 17 ans après qu’un contrat de concession ait été signé avec le groupe Sokimex. Un arrangement souvent accusé d’irrégularités…

billets angkor

La billetterie d’Angkor va repasser dans le domaine public en janvier 2015

C’est le Premier ministre Hun Sen qui a annoncé la fin du mandat du conglomérat sur le site du patrimoine mondial à l’issu d’une réunion du Cabinet hier matin. La puissante Sokimex détenue par le magnat Sok Kong sera remplacée, en 2016, par une institution publique.

Evidemment, la corruption présumée et la controverse qui entoure depuis des années cet accord, ne sont officiellement pas la raison de cette décision. Le porte-parole du gouvernement cambodgien, Phay Siphan, a bien insisté, c’est uniquement parce que le dernier contrat de cinq ans avec la Sokimex se termine l’année prochaine. Et il était tout simplement temps pour le gouvernement de prendre en charge la gestion d’Angkor et d’augmenter les recettes de l’État générées par le parc.

« Lorsque l’entreprise a commencé, le gouvernement avait besoin d’un partenaire. A cette époque, le gouvernement n’avait pas la capacité d’investir dans ce secteur », a déclaré Siphan.

billets entrée Angkor

Aujourd’hui, la situation est stable, les investissements ont été faits et le gouvernement veut toucher les fruits du premier site touristique du Cambodge. Et les sommes en jeu sont importantes !

Il y a eu une augmentation de 2% des visiteurs étrangers dans les 10 premiers mois de 2015. ils étaient 1,67 millions pour la période, générant près de 48 millions de dollars de recettes.

Selon le porte-parole du gouvernement Siphan, une «institution publique», co-gérée par le ministère du Tourisme et le ministère des Finances et de l’économie, sera mise en place pour prendre en charge la billetterie d’Angkor dés janvier.

L’Autorité Apsara restera en charge de la préservation et la conservation du parc d’Angkor. pour l’instant aucune communication n’a été faite sur une éventuelle modification des tarifs d’entrée des temples d’Angkor.

Commentaires