Phnom Penh, ville de contrastes /

Général

   

Phnom Penh, ville de contrastes

Phnom Penh, la capitale cambodgienne a une histoire méconnue de beaucoup de touristes du monde entier ? C’est une merveille à découvrir qui se distingue par son côté historique et archéologique. A travers cet article, nous vous guidons pour découvrir cette destination Autrefois nommée « Perle d’Asie » entre histoire glorieuse et passé noir de la période des Khmers Rouges.

Phnom Penh

Le palais Royal à Phnom Penh

Capitale méconnue

Par rapport à Siem Reap et évidemment aux temples d’Angkor, Phnom Penh est une capitale méconnue et peu fréquentée. Si ses charmes sont plus discret, elle offre à ses visiteurs de multiples visages axés sur le passé tantôt glorieux, tantôt tragique du pays. Ses nombreux musées et sites de mémoire vous offriront une large palette de sensations allant de l’admiration à l’effroi. Pour vous déplacer, le moyen de transport le plus pratique à Phnom Penh, c’est le tuk-tuk. Vous pouvez négociez avec chacun un tour défini et négocier le prix (entre 5 et 20$ selon la durée).

Le Musée de crime génocidaire de Tuol Sleng S21

Lors de votre visite de la ville, vous aurez à choisir de vous plonger dans l’histoire effroyable de la période Khmers Rouges ou non. Cela fait partie du Cambodge et de nombreux lieu de mémoire et musées existent, notamment près de Phnom Penh. Le plus célèbre est le Musée du Génocide de Tuol Sleng S21.

Il vous fera comprendre ce que le peuple cambodgien a vécu pendant l’époque des Khmers rouges entre 1975 et 1979. Cet édifice historique a été bâti par le chef du groupe pour faire semer le trouble et la terreur dans toute la ville. Ce fut la première des 150 prisons très sécurisées qui ont été par la suite transformée en école et puis en un musée d’expositions poignantes pour se souvenir…

Killing fields ou le champ de la mort

Avec le Musée du Génocide, le champ de la mort cambodgien est l’autre visite au coeur du passé noir du Cambodge à Phnom Penh.  Le terrain se trouve à Choueng Ek, à une demi-heure de la capitale. Si la visite est souvent insoutenable malgré que ces champs soiennt aujourd’hui devenus tranquilles, elle permet de ne jamais oublier et on l’espère ne jamais laisser de tels massacres se reproduire. Seul le mausolée de Stupa bouddhiste contenant près de 9.000 crânes humains témoigne du passé du lieu.

Le Palais Royal

Si visiter les 2 premiers musées peut être pesant, le Palais Royal quant à lui devrait vous émerveiller. C’est le plus grand et plus beau monument de la ville. Il se situe près du bord du quai Sisowath et a servi de résidence royale à à une époque mais n’est plus occupé aujourd’hui. Ses toits sont peints en dorés, donnant un bel exemple de l’architecture classique khmère. Avec son magnifique jardin, il s’inscrit dans un paysage paisible et charmant.

Sachez que pour y accéder, il vous faudra vous couvrir les épaules. Si vous trop légèrement vêtu, l’achat d’un T-shirt blanc vous sera recommandé.

La pagode d’Argent

Avec le Palais Royal, la pagode est le site les plus visité et le plus touristiques de Phnom Penh.
Elle est située dans l’enceinte même du palais. C’est un complexe qui a été édifié en 1860 par le Roi Norodom I. Il renferme de sensationnelles statues de Bouddha faites en or et en pierres précieuses à l’exemple du Bouddha en cristal Baccarat  et du Bouddha Maitreay en diamants. Ses sols sont constitués de près de 5.000 carreaux d’argent, et c’est ce qui lui a donné son nom.

pagode argent phnom penh

C’est surtout l’intérieur Pagode d’Argent qui est intéressant (mais photos interdites)

Pour l’accès, elle possède les mêmes restrictions que le palais royal car les 2 sont considérés comme des lieux saints.

Et après avoir visité Phnom Penh, pourquoi pas changer de pays et partir pour des séjours inoubliables à la découverte du Vietnam  ?

Commentaires