Le Blog de Cambodee.com /

Actualités et voyage au Cambodge

   

Tensions politiques à prévoir au Cambodge

La situation politique se tend au Cambodge. Le leader de l’opposition Sam Rainsy, qui fait face à une arrestation et un emprisonnement à son retour de l’étranger, ce soir, s’est vu retiré son mandat de membre de l’Assemblée nationale. Des manifestations sont à prévoir dans le pays. Certaines ambassades, comme celle des Etats-unis, appellent leurs ressortissants à la prudence.

manifestations Cambodge

L’ambassade américaine à Phnom Penh avertit les citoyens américains résidant ou voyageant au Cambodge de la possibilité accrue de manifestations politiques à proximité des aéroports internationaux du Cambodge à Phnom Penh et Siem Reap, dans la soirée du lundi 16 novembre, et peut-être le jour suivant.

Des précautions supplémentaires doivent être prises si vous voyagez à Phnom Penh et dans d’autres villes cambodgiennes. Ces mouvements font suite au mandat d’arrêt qui a été délivré contre Sam Rainsy, le leader de l’opposition qui doit rentrer aujourd’hui au pays.

Bien que les dernières manifestations de l’opposition au Cambodge ont été en grande partie non-violente, prudence est de mise. Même les manifestations destinées à être pacifiques peuvent tourner à la confrontation et dégénérer. Nous vous recommandons d’éviter les zones des manifestations et tous les rassemblements. Nous vous invitions également à rester informés sur la situation en suivants les bulletins d’informations locales et en nous suivant sur Facebook. Nous essaierons de vous tenir au maximum informés.

Pour rappel, voici les coordonnées de l’Ambassade de France au Cambodge:
1 boulevard Monivong – BP 18 – Phnom Penh
Tél : [855] (23) 430 020 / Fax : [855] (23) 430 037

 

 


La billetterie d’Angkor repasse dans le domaine public

L’année prochaine, le gouvernement cambodgien va reprendre le plein contrôle de la billetterie du parc archéologique d’Angkor, 17 ans après qu’un contrat de concession ait été signé avec le groupe Sokimex. Un arrangement souvent accusé d’irrégularités…

billets angkor

La billetterie d’Angkor va repasser dans le domaine public en janvier 2015

C’est le Premier ministre Hun Sen qui a annoncé la fin du mandat du conglomérat sur le site du patrimoine mondial à l’issu d’une réunion du Cabinet hier matin. La puissante Sokimex détenue par le magnat Sok Kong sera remplacée, en 2016, par une institution publique.

Evidemment, la corruption présumée et la controverse qui entoure depuis des années cet accord, ne sont officiellement pas la raison de cette décision. Le porte-parole du gouvernement cambodgien, Phay Siphan, a bien insisté, c’est uniquement parce que le dernier contrat de cinq ans avec la Sokimex se termine l’année prochaine. Et il était tout simplement temps pour le gouvernement de prendre en charge la gestion d’Angkor et d’augmenter les recettes de l’État générées par le parc.

« Lorsque l’entreprise a commencé, le gouvernement avait besoin d’un partenaire. A cette époque, le gouvernement n’avait pas la capacité d’investir dans ce secteur », a déclaré Siphan.

billets entrée Angkor

Aujourd’hui, la situation est stable, les investissements ont été faits et le gouvernement veut toucher les fruits du premier site touristique du Cambodge. Et les sommes en jeu sont importantes !

Il y a eu une augmentation de 2% des visiteurs étrangers dans les 10 premiers mois de 2015. ils étaient 1,67 millions pour la période, générant près de 48 millions de dollars de recettes.

Selon le porte-parole du gouvernement Siphan, une «institution publique», co-gérée par le ministère du Tourisme et le ministère des Finances et de l’économie, sera mise en place pour prendre en charge la billetterie d’Angkor dés janvier.

L’Autorité Apsara restera en charge de la préservation et la conservation du parc d’Angkor. pour l’instant aucune communication n’a été faite sur une éventuelle modification des tarifs d’entrée des temples d’Angkor.


L’attentat de Bangkok pourrait faire baisser le tourisme au Cambodge

En matière de tourisme, le Cambodge est assez dépendant de la Thaïlande, près de 40% des entrées de visiteurs dans le Royaume se font via leur voisin. Alors si l’attentat qui a eu lieu il y a 3 jours à Bangkok fait baisser le nombre de touristes qui se rendent en Thaïlande, mécaniquement, le Cambodge aussi verra moins de monde lui rendre visite.

11144931_10153508582819424_2727582348020327473_o

« L’attentat à la bombe à Bangkok nuira au secteur du tourisme au Cambodge, car la Thaïlande est la principale porte d’entrée des touristes étrangers au Cambodge », a déclaré mercredi le ministre du Tourisme cambodgien, Thong Khon.

Il est vrai que les aéroports de Phnom Penh ou même Siem Reap sont beaucoup moins bien desservis internationalement que ceux de Bangkok reliés à de très nombreuses villes du monde. Et même les voyageurs qui projettent uniquement de voyager au Cambodge, pour beaucoup, font étape à Bangkok.

Le ministre qui a également indiqué que suite à l’attentat de Bangkok, la sécurité a été renforcée au Cambodge, en particulier sur les lieux touristiques du pays.

poipet-border-point

La Thaïlande est la principale porte d’entrée au Cambodge

 

Même si comparé à son voisin, le tourisme au Cambodge est bien moins important que celui de Thaïlande qui en moyenne accueille plus de 5 fois plus de visiteurs étrangers, il reste un des piliers de l’économie cambodgienne.

Reste à voir si les attentats entraîneront une vraie baisse du nombre de voyageurs qui viennent visiter la ThaÏlande. S’il n’y en a pas de nouveau, on peut imaginer que leurs effets sur le tourisme resteront limités.

C’est le site d’Angkor, récemment désigné plus bel endroit à visiter de la planète par le Lonely Planet, qui attire le plus de visiteurs au Cambodge.


Le Cambodge veut attirer 5 millions de touristes en 2015

Alors que le secteur du tourisme au Cambodge observe, sur les premiers mois de cette année, une hausse des arrivées, les autorités espèrent attirer encore plus de voyageurs et atteindre les 5 millions de touristes en 2015.

kompong-luong-3

Le village flottant de Kompong Luong au Cambodge 

De Janvier à Juillet, le Cambodge a accueilli environ 2,3 millions de visiteurs soit une augmentation de 4,6% par rapport à la même période l’année dernière. C’est surtout le tourisme local et les arrivées de ces en provenance des pays voisins et notamment la Thaïlande, qui ont permis cette hausse.

Le ministre du Tourisme, Thong Khon, a déclaré qu’il y avait des signes de ralentissement des touristes venant de Corée du Sud et de Russie, deux autres groupes qui ont un poids important dans l’économie du tourisme au Cambodge. Ce qui pourrait compliquer la réalisation de l’objectif qu’il s’est fixé.

« La raison du ralentissement des arrivées de touristes de la Corée du Sud est l’épidémie de syndrome respiratoire MERS en mai, alors que ce sont des problèmes économiques qui sont à l’origine de la baisse du nombre de touristes russes. »  a-t-il également commenté.

Les arrivées de touristes étrangers, bien qu’en hausse, ont été plus lentes que prévu, mais le ministre a bon espoir d’atteindre la projection à la fin de cette année.

Les Russes restent toutefois les premiers touristes en provenance d’Europe au Cambodge au premier trimestre de cette année selon les derniers chiffres sur le site Web du ministère. Les touristes en provenance de Thaïlande sont au quatrième rang des arrivées après le Vietnam, la Chine, la Corée du Sud et le Laos, selon les chiffres de la même période.

L’objectif du Cambodge est d’atteindre les 5 millions de touristes contre 4,5 millions l’an dernier.

Ang Kim Eang, président de l’Association des agents de voyages du Cambodge, émet un doute sur ce chiffre. Pour lui le nombre de touristes pourrait ne pas décoller suffisammet sur le reste de l’année.

Nous vous en parlions récemment, les ministères du Tourisme et des Sports du Cambodge et de la Thaïlande ont uni leurs forces pour promouvoir leurs tourismes respectifs dans le cadre de la campagne « Two Kingdoms-One Destination ».  Un atout de plus pour atteindre les 5 millions.

Et effectivement, nous conseillons fortement à tous ceux qui ont prévu un voyage en Thaïlande d’ajouter un petit périple au Cambodge au moins pour découvrir les fabuleux temples d’Angkor.


De plus en plus de touristes thaïlandais au Cambodge

Le Cambodge et la Thaïlande sont voisins et s’il y a de temps en temps encore aujourd’hui des tensions autour de la frontière près du temple du Preah Vihear, nombreux sont les Thaïlandais qui visitent le pays. Ils sont même de plus en plus nombreux.

poipet-border-point

Sur les 6 premiers de 2015, le nombre de Thaïlandais venus visiter le Cambodge a augmenté de 30% par rapport à l’année précédente. Une augmentation plus que significative !

Il faut dire que depuis quelques temps les deux pays qui ont bien vu le potentiel touristique que chacun représente pour l’autre et ont renforcé leur coopération. Une volonté de travailler main dans la main qui s’est réaffirmée lors de la récente rencontre à Phnom Penh entre Thong Khon, ministre cambodgien du Tourisme, et Nuttavudh Photisaro, ambassadeur thaïlandais.

L’ouverture de nouveaux postes de frontière a également permis de faciliter le passage d’un pays à l’autre et donc attirer de nouveaux voyageurs.

Le nombre de touristes cambodgiens se rendant en Thaïlande a aussi augmenté sur la période mais dans des proportions moindres.

Et ce n’est pas parce que la Thaïlande possède quelques temples khmers sur son territoire comme le superbe temple de Phimai et le majestueux Phanom Rung que les temples d’Angkor n’attirent pas chaque année des centaines de milliers d’entre eux.

Nul doute que la tendance va se confirmer et que de plus en plus de touristes thaïlandais iront au Cambodge dans les mois et années à venir.


Légère hausse du nombre de touristes à Angkor

L’autorité APSARA (Autorité pour la Protection du Site et l’Aménagement de la Région d’Angkor) a indiqué que la fréquentation du site avait augmenté de 2% par rapport les 7 premiers mois de cette année par rapport à la même période l’année dernière.

Angkor

En effet, depuis le début de l’année ce sont 1,23 millions de touristes étrangers qui ont visité les temples d’Angkor qui reste l’attraction numéro un du Cambodge.

Cela représente une manne financière de 35 millions de dollars en ticket d’entrée.

La tendance à la hausse se confirme et s’accélère, avec une hausse de près de 5% de la fréquentation du site d’Angkor en juillet 2015 comparé à juillet 2015. Il faut dire que les temples d’Angkor font partie des monuments les plus incroyables du monde et sont, à juste titre régulièrement classés parmi les meilleurs lieux à visiter de la planète.

Pour nous, ils sont au niveau des pyramides, d’Egypte, du Machu Pichu au Pérou ou du Taj Mahal.

Alors si vous n’êtes pas encore venus les admirer, vous trouverez toutes les informations nécessaires pour organiser votre séjour à Siem Reap, la ville la plus proche, et même un guide pratique pour visiter les temples d’Angkor sur ce site.

 


Séance collective de yoga à Siem Reap dimanche

Une semaine après la séance collective de yoga qui a eu lieu dans la capitale cambodgienne, Phnom Penh (le 13 juin), c’est autour de Siem Reap d’accueillir la sienne dimanche prochain.

Siem Reap
Ces deux grandes sessions de yoga ont été organisées à l’initiative du ministère cambodgien du tourisme en collaboration avec  l’ambassade d’Inde.

La séance ara lieu en plein air et selon le ministre du tourisme cambodgien,« cet événement permettra non seulement de pratiquer des exercices pour une bonne santé mais aussi de contribuer à attirer encore plus de touristes au Cambodge ». 

On fait d’une pierre deux coups comme dit l’expression !

Ils étaient près de dix mille à Phnom Penh, le 13 juin ,ais devraient être moins nombreux à Siem Reap. L’organisation table sur deux à trois mille personnes.

La séance de yoga collective de Siem Reap aura lieu le dimanche 21 juin, en face du Temple d’Angkor Wat. Nous n’avons pas connaissance de l’heure mais vous dévirez trouver l’information sur place.


Bientôt un centre d’accueil touristique en face d’Angkor Wat ?

L’autorité APSARA qui gère le site d’Angkor au Cambodge a annoncé son intention de construire un grand centre touristique en face du temple emblème du Cambodge.

Angkor

APSARA c’est pour Autorité pour la Protection du Site et l’Aménagement de la Région d’Angkor, un joli sigle bien trouvé quand on connaît ce qu’est une apsara et les magnifiques représentations qu’on en trouve dans les temples d’Angkor.

C’est lors du récent Comité international de coordination pour la sauvegarde et le développement du site historique d’Angkor à Siem Reap, que Ouk Sameth, directeur général adjoint de l’Autorité APSARA, a mentionné ce projet.

Le centre d’accueil touristique dont le coût de construction devrait avoisiner les 10 millions de dollars, s’entendra sur une superficie de 2 hectares. Le but: renseigner les touristes certes mais surtout leur faire dépenser de l’argent !

La construction accueillera un bureau d’information touristique, un espace de repos mais surtout des restaurants et des boutiques de souvenirs. Espérons qu’ils ne viendront pas faire d’ombre aux petits restaurants disséminés dans le complexe d’Angkor et qui font vivre des familles souvent modestes…

On doute que les restaurants du futur centre ne soient pas ceux de grandes chaînes ou groupes internationaux. Si c’est une évolution logique, nous vous encourageons à rester fidèles aux petits stands de restauration d’Angkor (pour les emplacements, voir notre guide d’Angkor).

Quant aux boutiques, on espère qu’une place sera faite aux « Artisans d’Angkor ».


Angkor Wat meilleur monument du monde

Chaque année TripAdvisor publie des classements basés sur les avis, commentaires et la popularité des sites et destinations touristiques du monde. Angkor Wat domine un de ces classement. Le site a été élu meilleur monument du monde à visiter. Ce n’est pas vraiment une surprise pour nous !

Angkor Vat, à côté de Siem Reap

Angkor Vat, à côté de Siem Reap

J’aime le dire et le répéter: « Il faut venir voir les temples d’Angkor au moins une fois dans sa vie ! »

C’est vraiment un site exceptionnel. Pas seulement le temple principal et le plus connu, Angkor Wat mais tout le site avec quelques incontournables comme le Bayon et ses grands visages souriants, le Ta Phrom et ses racines, le Bantey Kdei, le Preah Khan ect…

Il y a des dizaines de temples à voir. Avec quelques uns plus remarquables ou plus restaurés que d’autres mais ce mélange entre la forêt et les ruines crée une atmosphère incroyable et hormis Angkor Vat,  le Ta Phrom et le Bantey Srei, dans les autres sites, il y a assez peu de visiteurs à la fois et en général, les voyages en groupe ne font que 2-3 temples donc dans les autres la visite est souvent très paisible.

Ce qui est amusant c’est que TripAdvisor illustre la première place d’Angkor Wat avec une photo… d’Angkor Thom et une autre… du Bayon. Sauf qu’Angkor Wat c’est juste le temple principal pas tout le site. Sinon, fallait enlever le mot « wat ».

Bayon Angkor

Ceci n’est pas une photo d’Angkor Wat (c’est une allée d’Angkor Thom) 😉

Bayon Angkor

Le Temple du Bayon à Angkor (n’est pas Angkor Wat)

Si vous n’êtes pas encore venus, vous trouverez dans notre petit guide, tout ce qu’il faut savoir pour visiter Angkor: Guide pour visiter Angkor. et sur les site de quoi trouver et réserver un hôtel ou une guesthouse à Siem Reap.

Sinon, pour la petite histoire, ce sont le Machu Pich au Pérou qui perd sa première et le Taj Mahal en Inde qui finissent 2ème et 3ème de ce classement (que vous pouvez retrouver ICI).


Pénurie de Heineken au Cambodge

Ca paraît étonnant mais la célèbre bière n’est presque plus disponible au Cambodge. Résultat d’une querelle sur les droits de distribution du breuvage dans le pays. On vous raconte…

heineken

Pénurie d’Heineken au Cambodge

La querelle a commencé quand l’entreprise locale Attwood Import Export a perdu son droit de distribuer la bière au Cambodge, dont il bénéficiait depuis 1994. Lorsque le dernier contrat de 10 ans de Attwood pour la bière Heineken a expiré en décembre dernier, les droits de distribution sont allés à CBL, qui petit à petit a été entièrement racheté par la branche Asie-Pacifique de Heineken.

Depuis les deux  poids lourds de l’alcool au Cambodge sont empêtrés dans un différend sur les droits de distribution de la bière dans le Royaume.

« AIE [Attwood] ne conteste pas le droit exclusif de l’OPHA de brasser, de l’importation et de distribuer le Heineken Lager au Cambodge»,

« Cependant, l’AIE aurait attendu d’être consulté dans les temps, en tant que partenaire à long terme de la marque Heineken au Cambodge. Le succès d’aujourd’hui de la marque au Cambodge comme la bière numéro 1 est uniquement dueau travail et à l’engagement acharné de AIE,  » a indiqué le distributeur qui s’estime lésé dans un communiqué.

Le ministère a exhorté les distributeurs de bière qui se battent à « parvenir à un compromis à l’amiable sur la question ».

Jusqu’à présent, cela ne semble pas avoir été le cas. Et tandis que les distributeurs de bière se tapent dessus, restaurants et autres fournisseurs sont laissés dans l’embarras.

Le directeur général d’un bar Phnom Penh haut de gamme, qui a refusé d’être ayant besoin d’entretenir de bonnes relations aussi bien avec CBL qu’avec Attwood, a déclaré qu’il y avait « une pénurie de stock partout » en raison de la dispute entre les deux entreprises.

Carrol Sahaidak-Beaver, directeur exécutif de l’Association des Hôtels de Cambodge, a déclaré que plusieurs restaurants sont en rupture totale de la bière néerlandaise.

«Ça a faitenviron deux semaines qu’ils ne peuvent pas obtenir de Heineken auprès de leurs fournisseurs ».

Bref, les amoureux de Heineken au Cambodge, vont devoir prendre leur mal en patience ou partir en Thaïlande la chercher 😉

On rappelle que l’abus d’alcool nuit gravement à la santé et qu’il faut le consommer avec modération, tout ça, tout ça…