Le Blog de Cambodee.com /

Actualités et voyage au Cambodge

Périple à moto Cambodge – Vietnam

C’est vrai, je n’ai encore jamais chevauché une moto sur les routes de Thaïlande, du Cambodge, du Vietnam ou de tout autre pays. Mais il y a des routes, des paysages et surtout des récits ou des voyages à moto filmés par d’autres qui me donnent parfois envie d’essayer.

 

voyage cambodge moto

Le Cambodge à moto

Si je vous ai partagé il y a quelques jours le périple au Vietnam de l’équipe de Top Gear, l’émission cultissime de la BBC en 2008 (voir ici), c’est que outre leur humour, ça m’avait donné envie.

Bien évidemment le Cambodge aussi offre de belles balades à moto. Même si les routes sont encore un peu en moins bon état qu’au Vietnam et qu’il reste encore des routes de terre, la situation s’est grandement améliorée.

Voici la vidéo, d’une « aventure à moto » au Cambodge et au Vietnam qui si elle ne vous donnera peut-être pas envie de partir faire le même type de voyage en Asie, vous offre de belles images.

Partagée sur Youtube par Piter Pan, ce petit film montre une partie de ses 10 jours et ses 2000 km de moto du Vietnam au Cambodge. Il devait continuer son trip en Thaïlande mais il n’a pas pu passer la frontière sa moto étant enregistrée au Vietnam.

Après, si vous tentez ce type de périple, il est conseillé de bien se préparer, de vous familiariser avec les habitudes de conduite locales très différentes de celles que l’on connaît notamment dans l’utilisation du klaxon. Et surtout évitez de partir seul.


EU on a Bicycle Tour à Phnom Penh

Cette année, ce sera un des événements majeurs de la Semaine européenne 2015 qui se tient du 4 à 10 de mai  programme complet sur : http://www.eeas.europa.eu).

Phnom Penh tour à vélo

Dimanche 10 mai, aura lieu le EU on a bike Tour à Phnom Penh. Départ à 07h00 du stade olympique .

Inscription en ligne à: http://goo.gl/uWgmrd

Pour la troisième année consécutive, la Délégation de l’UE au Cambodge organise cet événement original, qui fait maintenant partie de la vie de Phnom Penh !

Comme demandé par beaucoup « Cycling for the Climate » va utiliser le monument architectural et historique du Stade olympique de la ville comme point de départ et d’arrivée.

Tout le monde peut participer en venant avec son propre vélo (un casque de sécurité à bicyclette est recommandé).

Les cyclos sont également autorisés et certains cyclos avec les pilotes seront fournis aussi.

Des T-shirts spécialement conçus pour cet événement seront distribués sur la base du « premier arrivé, premier servi».

Donc ne soyez pas retard !

Plus d’informations sur la page Facebook: https://www.facebook.com/events/1436068640023086/


Faire le Vietnam à moto

Voisin du Cambodge, le Vietnam est un pays magnifique avec probablement des paysages montagneux parmi les plus beaux de la planète et des côtes superbes. Si les routes y sont un peu dangereuses, elles offrent souvent de magnifiques paysages. Dont on profite plus à moto.

Top Gear Vietnam

L’équipe de Top Gear USA prête pour traverser le Vietnam à moto (photo: RMC Découverte)

 

Le grand air, l’impression de liberté, les panoramas à couper le souffle, les pannes parfois, la pluie… Faire le Vietnam à moto est une aventure. C’est un des pays qui offrent les plus beaux paysages aux routards, notamment le tronçon entre Nha Trang et Danang qui passe par la charmante petite ville d’Hoi An, un de mes coups de coeur au Vietnam, et par Hué l’impériale avec sa citadelle, sa cité impériale et ses tombeaux des empereurs.

La folle équipe de Top Gear (la version originale), s’est attaqué en 2008 à une remontée du Vietnam du Sud au Nord avec comme objectif la baie d’Halong évidemment. Jérémy Clarkson, James May et Richard Hammond se sont mis au défi de traverser le pays en seulement 8 jours, réalisant ainsi ce que l’armée américaine n’a pas réussi à faire en dix ans.

L’émission doublée en Français sera rediffusée dimanche 10 mai à 8h sur RMC Découverte mais sinon  voici la version originale.

Ils ont fait comme à l’heure habitude pris chacun une monture pas toute neuve qui a une histoire, du vécu, pour parcourir près de 1500 km. Et en route, ils se sont offerts de jolis petits cadeaux évidemment pas très pratiques à transporter sur une moto ou un scooter.

Leur voyage au Vietnam où ils ont un peu triché car ils ont pris le train à un moment, s’est terminé dans la baie d’Halong à la recherche d’un bar flottant à bords de leurs motos transformées en jet-skis avec plus ou moins de réussite…

Un périple amusant qui est l’occasion de découvrir un peu le Vietnam et ses routes mythiques très appréciées des motards.

Ca donne envie de s’y mettre bien que les routes du Vietnam ne soient pas les plus rassurantes du monde.

 

 


Un pont suspendu inauguré près de Phnom Penh

Le Cambodge a inauguré, il y a un mois, le pont Tsubasa financé par le Japon et qui enjambe le fleuve Mékong situé à 60 km de la capitale cambodgienne.

Tsubasa bridge

Au cours de la cérémonie d’ouverture à Neak Loeung, environ 60 km à l’est de Phnom Penh, le Premier ministre cambodgien Hun Sen a remercié le Japon pour son aide. « Vive l’amitié entre le Cambodge et le Japon« , a-t-il dit.

Le pont suspendu permet à la Route Nationale 1 de traverser le fleuve Mékong. Avec 2215 mètres, il est le plus long pont au Cambodge.

Appelant le pont « un rêve devenu réalité», Hun Sen a déclaré qu’il « remplace le coûteux et fastidieux sytèmes de bateaux et ferries utilisé par le peuple cambodgien ainsi que les opérateurs de transport régionaux depuis  des années. »

Akihiro Nishimura, un haut fonctionnaire du ministère des Transports japonais, a lu un message du Premier ministre Shinzo Abe disant que le pont devrait contribuer non seulement au développement économique du Cambodge mais aussi de la région élargie du Mékong.

L’inauguration du pont coïncidait avec le 60ème anniversaire des relations diplomatiques entre le Cambodge et le Japon et la formation d’une Communauté économique de l’ASEAN.

Le pont dans la province de Kandal fait partie des liens dans le « corridor économique du sud, » une route à peu près 1.000 km de long reliant Ho Chi Minh-Ville à Bangkok via Phnom Penh.

C’est le troisième grand pont financé jusqu’à présent par le Japon après le pont de l’amitié Cambodge-Japon construit sur la rivière Tonle Sap à Phnom Penh et le pont Kizuna sur le Mékong dans la province orientale de Kompong Cham.

Dans un geste de gratitude pour l’aide de la subvention du Japon, le Cambodge plus tôt cette année a publié un nouveau billet de banque de 500 riels portant les images des deux ponts construits par le Japon qui couvrent le Mékong.


Croisière d’Angkor à Phnom Penh

Le Tonle Pandaw, un petit bateau de croisière aux ponts en teck, navigue sur le Mékong et ses affluents, reliant le Cambodge au Vietnam. Après la découverte des Temples d’Angkor et notamment Angkor Wat et Angkor Thom, la croisière se poursuit par la traversée du Lac Tonle Sap avec ses nombreux villages flottants.

Tonle sap cambodge

Le lac Tonlé Sap

Puis ce sont les escales de Kompong Chnang ville de pêcheurs, Kompong Cham où vit la communauté Cham, et où nous visitons le temple Khmer du Wat Nokor.

Après quelques arrêts dans de petits villages khmers, la croisière s’achève à Phnom Penh, capitale du Cambodge. Visite du Palais Royal et du S21, musée évoquant le génocide perpétré par les Khmers Rouges.

Visiter le Cmabodge en croisières est bien agréable ! Et si vous le pouvez faîtes au moins le trajet entre Battambang et Siem Reap en bateau.


Le pont de Bamboo de Kampong Cham

Aujourd’hui, on vous emmène découvrir un pont étonnant, le long pont en bamboo (Bamboo bridge) de la province de Kampong Cham à l’est du Cambodge. Il relie Kampong Cham à la petite île de Koh Paen.

 

Le Bamboo Bridge permet d’aller de Kampong Cham à l’île de Paen, une île rurale dans le Mékong, relié à la partie sud de la ville de Kompong Cham par un pont de bambou élaborée pendant la saison sèche.

Pendant la saison des pluies, un ferry local permet également de se rendre de la ville sur l’île. Le pont de bambou est une attraction en soi, entièrement reconstruit à la main chaque année, on le voit de loin.

Et outre, la curiosité du pont, un petit tour sur l’île de Koh Paen est sympathqiue, il y a des temples et des agriculteurs qui cultivent le tabac et le sésame notamment.

Pour ceux qui ont voyagé en Thaïlande, il ressemble beaucoup au pont provisoire qui avait été installé au pied du pont de Sangkhlaburi lorsque celui-ci avait était en partie détruit par les intempéries.

Kampong Cham est la 3ème plus grande ville du Cambodge. Souvent absente des circuits touristiques, elle es très apprécié des voyageurs solitaires pour qui la province fait souvent partie des coups de coeur notamment pour son authenticité.

Pour aller de Phnom Penh à Kampong Cham, le plus pratique c’est le bus. Plusieurs compagnies propose le trajet, notamment Sorya (023-210359). Comptez 6-8$ pour un voyage de 4 heures.


La cité d’Angkor filmée par un drone

La cité d’Angkor c’est bien évidemment, le lieu à visiter au Cambodge ! Et si déjà la visiter les pieds sur terre est impressionnant, la voir du ciel c’est encore plus extraordinaire. C’est ce que nous propose le réalisateur français Guillaume Le Berre qui a obtenu l’autorisation exceptionnelle de survoler Angkor avec un drone.

Angkor Cambodge

Angkor filmé par un drone

Il en résulte un petit film de 4 minutes quatre minutes qui vous fait découvrir le site sous un angle inahbiuel et ce n’est pas le ticket pour monter dans le ballon d’Angkor qui vous permettra d’avoir la même vue ! 😉

ANGKOR from 5mars on Vimeo.

Les temples d’Angkor sont assurément un des sites les plus impressionnants du monde. Ils font, pour moi, partie des 10 lieux de la planète qu’il faut voir au moins une fois dans sa vie !

Pour ceux qui comptent venir visiter le site, lisez notre guide pratique des temples d’Angkor.


Ils achètent un T-shirt à 2€ et découvrent comment il a été fabriqué

Si on a beaucoup parlé du Bangladesh comme usine à textile du monde depuis la drame du Rana Plaza en avril 2013, au Cambodge aussi les ouvriers du textile travaillent dans des conditions inacceptables.

t-shirt 2 euros

Pour sensibiliser les gens, Fashion Revolution a mené une expérience, il y a quelques jours. Ils ont installé un distributeur de T-Shirts à 2€ dans la rue.

Evidemment, avec un tel prix, ils ont eu des clients. Mais une fois le prix du T-Shirt réglé, avant de recevoir leur produit, la machine, lance une vidéo leur expliquant dans quelles conditions il a été fabriqué.

Le film leur montre Manisha, une des très nombreuses travailleuses pauvres qui confectionnent nos habits en Inde, au Bangladesh, au Cambodge… Avec des journées de 16h et un salaire de misère, elles fabriquent ces vêtements qu’on achète en Occident en cherchant toujours à payer moins cher et avec des enseignes qui se font de grosses marges sur ma misère humaine. Car oui, si en tant que client on a une responsabilité, celle de l’industrielle qui profite de ces gens est infiniment plus importante !

Une fois la vidéo terminée, les clients du distributeurs ont le choix: obtenir leur T-Shirt ou donner leurs 2€ pour venir en aide aux travailleurs exploités du textile. Et a priori, peu de T-Shirt ont réellement quitter la machine.

Une vidéo à partager…


Phnom Penh vue du ciel

J’ai beaucoup marché dans Phnom Penh mais c’est vrai que des fois j’aurais aimé pouvoir prendre de la hauteur surplomber la ville, le fleuve, les rues, les temples, voir Phnom Penh d’en haut. C’est ce que Gilles Sa nous propose dans une vidéo postée sur Youtube.

Phnom Penh

Les images de Phnom Penh ont été filmées par un drone. C’est à la mode et ça fait toujours de belles vues.

On est un peu sceptiques sur le choix de la chanson qui accompagne ce montage vidéo mais rien ne vous empêche de couper le son pour vous plonger dans ses vues aériennes de Phnom Penh, la capitale du Cambodge qui est avec Angkor, l’endroit le plus visiter du pays.

C’est vrai aussi qu’il manque beaucoup d’endroits marquants de la ville, beaucoup des lieux à visiter à Phnom Penh mais je ne suis aps sûr que les survoler avec un drone soit autorisé…

En tout cas, cette vidéo, nous a plus donc on vous la partage !


Le Japon aide à l’installation de feux tricolores à Phnom Penh

L’Agence japonaise pour la coopération internationale (JICA) a décidé d’accorder 185 millions de yens, soit18 millions de dollars américains, à la Municipalité de Phnom Penh pour soutenir le projet d’installation des feux tricolores.

Phnom Pen Cambodge

C’est ce qu’on a appris vendredi dernier à l’issue de la réunion entre Pa Socheatevong, gouverneur de Phnom Penh et Masato Koto, un représentant de la JICA.

A cette occasion, Masato Koto a dit que la JICA aiderait à installer 100 feux de signalisation à Phnom Penh et à les équiper avec des caméras de sécurité. Ce projet durera plus d’un an, à partir de janvier 2016 à mars 2017, a-t-il indiqué.

De son côté, Pa Socheatevong a dit que la modernisation des feux tricolores était très essentiel pour résoudre les problèmes de circulation dans la capitale Phnom Penh.

Cette année, on projette d’augmenter le nombre de feux de signalisation à Phnom Penh à 89, contre 77 actuellement, a souligné Pa Socheatevong, ajoutant qu’une fois que les nouveaux feux tricolores sont installés, les anciens feux seront utilisés à la périphérie de Phnom Penh.

Source: AKP